Nos tutelles

CNRS

partenaires financiers

Rechercher




Accueil > Actualités > Actualités

Les mortalités de dauphins en lien avec la pêche toujours aussi intenses

Les mortalités de dauphins en lien avec la pêche toujours aussi intenses


Depuis le 1er janvier, près de 450 petits cétacés* se sont échoués sur la façade Atlantique (dont 90% de dauphins communs) répartis du Finistère aux Landes. Les effectifs les plus importants sont localisés en Vendée (plus de 200 individus). A date équivalente, le premier mois de 2021 représente des effectifs presque deux fois supérieur à 2020, évidemment ça ne peut présager des effectifs totaux sur l’hiver complet mais aucun signe de diminution de ces mortalités n’est pour l’heure observée.



La plupart de ces animaux a été examinée par les correspondants du RNE, une nouvelle fois fortement mobilisés, et l’équipe de Pelagis a pu en examiner une centaine en Vendée et Charente-Maritime, dont la quasi-totalité présentait des traces de captures externes et ou internes. Une dizaine de ces carcasses ont été congelées pour être autopsiées par des vétérinaires spécialistes des mammifères marins (session d’autopsie prévue deuxième quinzaine de février) et ainsi valider les examens réaliser sur le terrain.


En parallèle du suivi des échouages l’Observatoire Pelagis mènent en ce moment une campagne de recensement par observation aérienne couvant les eaux françaises du golfe de Gascogne et de la Manche.


* Données de signalements non consolidées