La Rochelle, France
05.46.44.99.10 (7 jours/7)

Un morse observé en France !

Un morse observé le long de la côte Atlantique.

Ce morse, signalé pour la première fois en France fin mai, aurait été vraisemblablement observé en février 2021 au Danemark, puis en mars sur une île irlandaise et au Pays de Galles. L’animal n’avait pas été signalé depuis sa réapparition le 26 mai en Vendée (Saint Gilles–Croix-de-Vie et Sables d’Olonne).

Le morse à Saint Gilles Croix de Vie mai 2021 @ Florence Martin

Le 28 mai, l’animal est venu s’installer sur un ponton du port de pêche de La Rochelle. Il y est resté jusqu’au 30 mai. Un important dispositif de surveillance a été mis en place par la Préfecture de Charente-Maritime, le Parc naturel marin de l’Estuaire de la Gironde et des Pertuis Charentais et le service départemental de l’OFB.

Ce dispositif avait pour objectif initial d’éviter son dérangement et protéger le public de sa potentielle dangerosité. Malgré l’air pataud, les charges de morse peuvent en effet surprendre et s’avérer dangereuses. Il est recommandé de rester à une distance minimale de 100 m et d’éviter le bruit et les rassemblements.

Un morse aux Sables d’Olonne le 27 mai 2021 @ Samuel Veillard

Sa présence a néanmoins été jugée problématique avec l’activité du port par les services de l’Etat. Des opérations d’effarouchement et de déplacement (lorsqu’il se reposait sur une barque) ont donc été tentées, mais elles ont échoué puis rapidement été abandonnées face à l’état de fatigue de l’animal. L’intervention sur ce type d’animal est en effet extrêmement compliquée, et présente un risque très élevé aussi bien pour l’animal que pour les intervenants.

Les observations réalisées par l’Observatoire Pelagis ont confirmé qu’il s’agissait d’un jeune mâle. Sa taille est estimée à environ 3m, son poids entre 600 et 800 kg et la longueur de ses défenses à 15 cm environ. Selon ces caractéristiques biométriques l’âge peut être estimé entre 5 et 10 ans. Concernant son état général, il présente un bon embonpoint mais son état de fatigue est inquiétant. S‘il réapparait sur nos côtes, il est fortement recommandé de le laisser simplement se reposer et de prévenir l’Observatoire Pelagis.

Le morse se repose dans le part de La Rochelle. Crédit Photo : Ghislain Dorémus – PELAGIS

Il est rare que les morses soient observés aussi loin du cercle polaire arctique. Les populations les plus proches se trouvent au Svalbard et au Groenland. C’est néanmoins la 3ème observation de cette espèce en France. La dernière datant de 1996 en Charente-Maritime, l’animal observé vivant mais moribond avait finalement été euthanasié. Et plus ancien, en 1986 un morse avait été observé dans les Landes puis début 1987 au nord de l’Espagne. Il a ensuite disparu. Dans les deux cas il s’agissait de mâles adultes. Les observations sur les côtes du sud de l’Europe sont rares, seules quelques mentions sont connues pour l’Écosse et le sud de la Scandinavie.

Un morse à La Rochelle – Crédit photo : R. Thibault

Photo du haut : Le morse se repose aux Sables d’Olonne mai 2021 @ Samuel Veillard

Cet individu a été revu depuis le 6-7 juin à Bilbao au Pays Basque, puis plus récemment il semble retrouver sa route puisqu’il était plus au nord au niveau des Iles Scilly (Grande Bretagne) ce 18 juin. Lire l’article de presse