La Rochelle, France
05.46.44.99.10 (7 jours/7)

DolphinFREE

Pêche et mortalité des dauphins : une réalité irréfutable

Les prises de pêche « accidentelles » de mammifères marins sont la plus grande source directe de leur mortalité dans le monde. Dans le Golfe de Gascogne la situation des échouages de dauphins causés par la pêche est particulièrement critique depuis 2016, avec une mortalité totale de dauphins communs estimée à environ 11 500 individus au cours de l’hiver 2019.

Article scientifique

Objectif

Le projet DolphinFREE a pour objectif de limiter la mortalité de dauphins induite par les activités de pêche des chalutiers pélagiques et fileyeurs. Sur la base de connaissances bio-acoustiques et cognitives du dauphin, il vise à proposer pour chacune de ces pêches des prototypes de répulsifs accoustiques qui éloignent les mammiféres marins des bateaux de pêche.

Comment ça marche?

Ce dispositif est composé de deux éléments :

1) une balise acoustique émettrice d’un signal compréhensible et interprétable afin de leur signaler la présence du filet et du risque de mortalité associé

2) de générateur d’énergie (récupérée dans le milieu ambiant) pour augmenter l’autonomie du dispositif qui inclue un module d’écoute passive (développé par le projet LICADO) permettant d’identifier la présence de dauphins afin de déclencher l’émission du signal acoustique (limitant ainsi la pollution sonore dans le milieu).

Le projet est porté par l’Université de Montpellier (UM) avec le centre de recherche « Biodiversité Marine, Exploitation & Conservation » MARBEC, en partenariat avec le « Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier » LIRMM (UM, CNRS), l’UMS PELAGIS (Université de la Rochelle, CNRS), l’IFREMER de Brest, OCTECH, AGLIA, l’OP les Pêcheurs de Bretagne, et avec la contribution de l’association Conscience Dauphins.