La Rochelle, France
05.46.44.99.10 (7 jours/7)

Suivis aériens

Les suivis visuels de la mégafaune marine

La technique du suivi aérien consiste à dénombrer les mammifères et oiseaux marins depuis les airs en volant à basse altitude  à bord d’un avion à ailes hautes et équipé de hublots-bulles.

En France, le recensement de la mégafaune marine par avion a connu ses prémices lors de la campagne ATLANCET en été 2002 qui s’est tenue dans le golfe de Gascogne. Depuis 2008, ce dispositif s’est développé dans les eaux d’outre-mer à travers le programme REMMOA.

En 2011/2012, les campagnes SAMM (Suivi Aérien de la Mégafaune Marine) a été déployé sur l’ensemble des eaux de France métropolitaine dans le cadre du PACOMM (Programme d’Acquisition de Connaissances sur les Oiseaux et Mammifères Marins pour Natura 2000 en mer).

Au niveau régional, la campagne  SPEE (Suivi de la mégafaune marine au large des PErtuis charentais, de l’Estuaire de la Gironde et de Rochebonne par observation aérienne) vise à améliorer les connaissances sur la distribution, l’abondance et l’utilisation de la zone par la mégafaune marine dans le Parc et la ZPS « Pertuis Charentais-Rochebonne ».

REMMOASAMMSPEE

Comment ça marche?

Le protocole repose sur la mise en place d’un plan d’échantillonnage composé de transects en ligne, préférentiellement en zig-zag pour optimiser l’effort de prospection. La plateforme d’observation est composée de deux observateurs et d’un navigateur qui assure la saisie des données en direct, embarqués à bord d’un avion à ailes hautes et équipé de hublots-bulles.

La méthode employée par ce protocole est dite de line transect distance sampling et permet de produire des densités relatives en corrigeant les biais liés aux conditions d’observation . La plateforme peut être doublée par deux observateurs supplémentaires, ce qui permet de corriger certains biais et d’affiner les estimations d’abondance produites.